logo INEED

Edité le : 18/06/2019


Accueil > Qui sommes-nous ? > Historique du projet

  • Envoyer la page à un ami
 

Historique du projet  Bas de page

La CCI de la Drôme et le développement durable


En 1999, la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Drôme (CCID) est nommée par l'ACFCI (Assemblée des Chambres Française de Commerce et d'Industrie), chambre-pilote pour l'animation de la filière aval de l'agriculture biologique. Cette mission l'amene la à se tourner vers un domaine jusqu'alors peu traditionnel : la recherche et le transfert de technologies « propres », répondant aux besoins des entreprises (développement de nouveaux process, de nouveaux produits).


Au cours des années 90, en effet, sur la Drôme, un certain nombre de projets voient le jour . Ils ont tous pour objectif, d'une part, de contribuer à la structuration de filières à enjeux de Rhône-Alpes (cuir, bois, agro-alimentaire, cosmétologie, industrie pharmaceutique,...), d'autre part, d'avoir un impact sur le territoire, en matière d'aménagement du territoire. La gestion durable des espaces forestiers, agricoles, des ressources en eau, la préservation de l'environnement, la valorisation et le maintien des savoir-faire régionaux, sont au cœur de nombreux projets :

  • Création d'une plate forme CO2 supercritique CEA Pierrelatte
  • Projet de pilote H2O supercritique CEA Pierrelatte
  • Une plate forme de débactérisation Drôme Sud
  • Les étiquettes « intelligentes »,  ESISAR Valence
  • Le Pôle Bois, FIBOIS-CFPF


A partir de 1999 et du XIIème CPER, la CCID s'attache à démontrer la nécessité de créer un pôle d'excellence dynamisant certaines filières environnementales structurantes de la région. Les élus consulaires de la Drôme sont tout à fait conscients que la logique DD et l'incitation au respect de l'environnement, pour asseoir leur priorité, devront être portés par le monde entrepreunarial, source économique de développement.


L'étude des besoins

Dans le cadre de ses études d'opportunités en partenariat avec l'Europe, l'Etat, la Région et le Département  la CCID s'est donc attachée à identifier, vérifier et analyser l'existence d'un terroir et d'un contexte unique sur Rhône-Alpes Sud des filières :

  • bois construction et matériaux de l'éco construction
  • produits biologiques
  • technologies propres et sobres et éco-innovation

Au terme de ces travaux, la CCID a démontré le potentiel des entreprises de la région Rhône-Alpes sur ces filières à enjeux environnementaux mais aussi leurs limites et leurs besoins en matière de développement :

  • besoin de recherche et d'innovation
  • besoin de transfert de technologies
  • besoin de formation
  • besoin de centralisation et capitalisation de l'information et du conseil
  • besoin de fédération des acteurs, notamment au niveau des centres de ressources et d'appui à la mise en réseau

De ce constat est née l'idée d'un projet d'envergure ...


En 2003, c'est parti !  

Après deux années de conception le projet est finalisé, la construction peut commencer. Pour répondre aux besoins des entreprises, la CCID crée :

  • Néopolis, un service de formation professionelle chargé de répondre aux besoins du marché.
  • L'espace Innovation intègre le bâtiment afin de répondre aux besoins des entreprises dans  leurs projets d'innovation sur les thèmes du BIO, et de l'écologie Industrielle

L'ambition du pôle, fidèle aux traditions et missions des CCI, est d'être un carrefour de compétences au service des entreprises.

 

Aujourd'hui INEED Rhône-Alpes c'est :

En 2006, la CCID inaugure le premier pôle régional de l'éco-construction, de la bio et des technologies propres et sobres. Le bâtiment, INEED Espace est une vitrine de l'éco-construction qui regroupe  un hôtel d'entreprises, un centre de formation et un centre d'affaires spécialisé.